Tout Besançon sur Internet
METEO Besancon 
 Prévisions Détaillées 
Ce jour
21
Besancon
Lun
28
Mar
30
Mer
33
Jeu
35
CPAM
 
Toute l'actualité
 Les médecins contre l'euthanasie
Envoyer à un ami par email
L'Ordre des médecins a réitéré ce matin son opposition à l'assistance médicalisée à mourir, une forme d'euthanasie sur laquelle le Sénat doit se prononcer mardi après un vote favorable d'une commission de la Haute Assemblée.
Cette proposition de loi reconnaît aux personnes atteintes d'une maladie grave et incurable le droit à demander une assistance médicale pour mourir.

Selon un communiqué de l'Ordre, "instituer ce droit c'est exposer les personnes les plus vulnérables, malades ou handicapées, à des dérives incontrôlables au moment où la société s'interroge sur le financement de la dépendance".
Toujours selon l'Ordre, c'est aussi "compromettre la confiance des malades dans les soignants, qui n'ont pas vocation à donner la mort", et "exercer à l'encontre des médecins une pression d'une extrême violence", en leur demandant de "faire un geste létal contraire à leur éthique sans respecter leur conscience".
Selon le texte voté par la commission des affaires sociales, "les professionnels de santé ne sont pas tenus d'apporter leur concours à la mise en oeuvre d'une assistance médicalisée pour mourir".

Le Conseil de l'Ordre estime qu'on n'a pas besoin d'une "nouvelle loi" mais d'une application de la loi actuelle, qui prévoit d'offrir aux patients en fin de vie "la possibilité de terminer leur existence sans souffrance, en bénéficiant des moyens nécessaires au soulagement des douleurs et à l'apaisement des angoisses terminales".

Selon la proposition de loi, les médecins doivent informer le malade "des possibilités qui lui sont offertes par les dispositifs de soins palliatifs adaptés à sa situation".
L'Ordre estime à cet égard qu'il convient de "développer les structures de soins palliatifs".

Selon l'Association pour le droit à mourir dans la dignité (Admd), les soins palliatifs ne sont accessibles qu'à 20% des personnes qui pourraient en bénéficier.

L. L.
actualités Besançon Publié le vendredi 21 janvier 2011 à 15h58
Nos articles sont rédigés en compilant des informations issues des enquètes réalisées par nos reporters, de sources officielles, des participations des internautes, de blogs, de l'Agence France Presse (AFP), l'Est Républicain, France 3, France Bleue, La Gazette, MaCommune, Plein Air, Le Progrès, Le Pays. Les illustration (photos ou dessins) n'ont pas de rapport avec l'article
Réaction de nanouck25
“C'est vrai que c'est mieux de finir ces vieux jours sous morphine dans un lit d'hopital sans pouvoir communiquer avec la famille. Et pour la famille voir sa mère ou son ppère sur ce lit et se sentir obliger d'aller le voir ça en devient un fardeau. On est moins bien aimé que des animaux on dirait, à qui eux on donne pas le droit de souffir lors de leurs derniers jours !!”
actualités BesançonEnvoyée le samedi 22 janvier 2011 à 12h16
Réaction de Rachida25
“Le conseil des médecins a toujours été contre l'assistance "au suicide", ce qui peut se comprendre aussi : le rôle du médecin est avant tout de soigner. Je comprends donc la réticence des médecins à pratiquer un acte contraire à leur éthique.
La suisse a trouvé un compromis et autorise les suicides assistés. Cet acte médical est encadré par des conditions strictes pour permettre aux malades en phase terminale de mettre fin eux-mêmes à leur vie, tout en étant accompagnés par des médecins.
Pour ma part, je trouve ce compromis intéressant dans le sens où les personnes en fin de vie font elles-même ce choix et qu'elles se prennent en charge jusqu'au bout, quand c'est possible évidemment.
(Je fais une pte parenthèse sur leur éthique et leur conscience qu'ils laissent volontiers au placard lorsqu'il s'agit d'utiliser les hopitaux publics pour leurs visites privées et qu'il n'hésitent pas à demander des dépassement d'honoraires scandaleux et amoraux).
actualités BesançonEnvoyée le samedi 22 janvier 2011 à 21h14
Réaction de nanouck25
“Bien Rachida je pense surtout qu'ils nous laisse en phase terminale car on sert de cobayes aux nouveaux internes qui arrivent dans les hopitaux.”
actualités BesançonEnvoyée le samedi 22 janvier 2011 à 21h16
Réaction de jojojura
“Merci Rachida de poser clairement le problème si délicat. Qui sont les médecins qui parlent au nom de l'Ordre? Leur éthique est elle si irréprochable quand certains n'ont que le tiroir caisse en tête ,se font les complices des labos? La prolongation de la vie à tout prix n'est elle pas une forme de cruauté, et pour les malades, et pour les proches? Il faut aussi que la mort retrouve sa place de rite inévitable, que les gens ne pensent pas que la médecine peut tout. Un ami infirmier m'a dit qu'une famille leur avait créé des problèmes car la grand mère de 95 ans était morte (quel égoÏsme alors que des familles perdent leur jeune enfant!). ”
actualités BesançonEnvoyée le dimanche 23 janvier 2011 à 11h28
Réaction de TAZ

On vie dans une société ou la mort n'existe pas, pourtant on y passe tous.

Lorsque l'on est en phase terminal et que l'on est sur de mourir, autant en finir. Sauf que donner fin au jour de quelqu'un est un homicide. Et que pour se suicider il fait etre "sein d'esprit", ce qu'il n'est pas toujours le cas lorsque l'on est en phase terminal... pas facile, donc.”
actualités BesançonEnvoyée le dimanche 23 janvier 2011 à 11h57
Réaction de nanouck25
“Bien j'ai entendu dire que s'il ne mettais pas l''euthanasie en place c'était pour éviter l'abus de certaines familles vis à vis des héritages. C'est fort possible cette hypothèse”
actualités BesançonEnvoyée le dimanche 23 janvier 2011 à 14h14
Réaction de MIMI-32718
“Pourquoi pas avoir une carte comme pour le don d'organes,chose très facile à mettre en place .On la prend et on la signe quand on est en pleine possesion de ses moyens.Pour le don d'organes,pour ma part c'est fait.C'est vrai que partir avec mes organes ne m'apportera rien mais peut sauver des vies.Le don d'organes est un vrai acte citoyen, l'antithèse de l'égoisme. ”
actualités BesançonEnvoyée le dimanche 23 janvier 2011 à 20h16
Réaction de magdalena25
“Il est vrai que c'est vite fait de voir des dérives dans ce genre de choix irrémédiables.

L'idée de la carte comme les dons d'organes est une bonne idée. Je pense que l'on devrait aussi instaurer comme aux Etats Unis le droit de ne pas se faire réanimer, ça éviterait pas mal de personnes à l'état végétatif qui souffrent inutilement.”
actualités BesançonEnvoyée le lundi 24 janvier 2011 à 11h29
Réagir à cet article :
Merci de vous connecter pour réagir à cet article  •  Créer un compte
 
LISTE DE DIFFUSION
Faire de www.Besac.com votre page de démarrage Page de démarrage
Ajouter www.Besac.com à vos Favoris Ajouter à vos Favoris
A propos de www.Besac.com Qui sommes-nous?
Contacter l'équipe www.Besac.com Nous contacter
Mentions Légales & Conditions Générales d'Utilisation www.Besac.com Mentions légales
Siret : Besançon 437701402
Création de site Internet:
DynAgence : création hébergement sites internet Besançon  DynAgence.fr