Doubs : Les petits délinquants ne sont plus ce qu’ils étaient

Nostalgiques d\'une époque bénie où l\'interpellation d\'un contrevenant de la route était une pure partie de plaisir, les forces de l\'ordre s\'inquiètent de devoir multiplier de plus en plus souvent les esquives de capots et les courses-poursuites pour filer leurs contredanses ; comme en fin de semaine dernière à Besançon et Pontarlier où deux automobilistes à la conscience peu tranquille auront fait le forcing pour se défaire chacun de leur côté d\'un contrôlé d\'alcoolémie. Manquant d\'écraser les agents leur barrant le passage, tous deux auront ainsi tenté de prendre la fuite… avec aussi peu de réussite l\'un que l\'autre.

Retrouvé grâce à son numéro d\'immatriculation, le premier, âgé de 25 ans, aura été interpellé le lendemain des faits à Pontarlier et expliquera au cours de sa garde à vue avoir sérieusement paniqué en raison d\'un défaut d\'assurance. Moins coriace, le second se sera quant à lui livré \"tout cuit\" aux autorités après avoir prématurément terminé son échappée dans le décor.

Si le rapport à l\'ordre n\'est plus le même, la peur du gendarme, elle, n\'a pas vraiment changé.

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?