Les soeurs montrent l\'exemple à Besançon

Un règlement de police datant du 20 février 1967 stipule qu\'en \"cas de neige abondante, les habitants doivent eux-même déneiger devant chez eux pour permettre le passage des piétons\".
Un arrêté rarement respecté, il suffit de se promener dans les rues bisontines (ou plutôt de slalomer entre les tas de neige massés sur les trottoirs) pour s\'en rendre compte.

Heureusement, les soeurs de la Charité sont là pour donner l\'exemple : dès 8h samedi matin, les religieuses de la congrégation Sainte-Jeanne-Antide Thouret déneigeaient les trottoirs autour leur couvent (près de la basilique Saint-Ferjeux)!
Presqu\'aussi efficaces que les employés municipaux les plus zélés, les soeurs se sont remises à la tâche à 14h.
Un exemple à suivre, d\'autant plus que les habitants peuvent être tenus responsables des chutes survenues devant leur porte.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?