Voiteur (39) : Mains baladeuses

Convoqué ce mardi devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier, un ancien employé de supermarché a été condamné à 4 mois de prison avec sursis et 400 euros de dommages et intérêts.

Le crime de ce sexagénaire ? Pas tant d\'avoir fait main basse sur de la marchandise que d\'avoir régulièrement fait main haute sur la poitrine d\'une de ses jeunes collègues de travail. Une liberté qu\'il s\'était déjà autorisée auparavant avec d\'autres camarades féminines, et qui lui valait donc de se faire surprendre la main au panier par la direction du magasin, un beau jour de 2011. Il n\'en avait pas fallu plus à la victime, en pleurs, pour déballer toute l\'histoire.

De ses divers agissements (palpations et frottements en tous genres), l\'accusé n\'aura strictement rien nié lors de son jugement… sans pour autant en reconnaître le caractère déplacé. Ce qui, nous en conviendrons, corrobore parfaitement l\'expertise psychologique ayant préalablement conclu à sa pleine santé mentale.

Ainsi laissé libre (de recommencer) au terme de l\'audience, l\'individu ne se sera donc pas vu prescrire une obligation de soins.

Après tout, dans notre société dépravée, un homme qui pour une fois ne manque pas de \"tact\", ça ne peut évidemment pas faire de mal…

GéPé
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?