Manifestations et violences lycéennes

Plusieurs interpellations ont eu lieu lundi lors de manifestation de lycéens dans l'Est, la police faisant usage de gaz lacrymogène à Mulhouse (Haut-Rhin) et à Montbéliard (Doubs).

A Mulhouse, la police a dispersé une manifestation d'environ 400 lycéens qui protestaient contre la réforme des retraites, a constaté un correspondant de l'AFP.
Le cortège, dont les rangs ont grossi au fur et à mesure qu'il passait devant les différents lycées, a bloqué par endroits la circulation des trams. Deux voitures et un scooter ont été légèrement endommagés et une vitre du lycée Montaigne à été brisée selon la police qui a interpellé deux jeunes âgés de 15 et 16 ans.

Quatre jeunes ont également été interpellés suite à des dégradations en marge de manifestations à Thionville et à Forbach, où les lycéens étaient environ 500 à chaque fois.

Une autre manifestation d'environ 200 lycéens a également été dispersée par la police avec des gaz lacrymogènes à Montbéliard. Trois personnes ont été interpellées, selon la police.

En revanche, aucun incident particulier n'a été signalé dans les deux plus grandes villes de Lorraine: 400 lycéens ont défilé dans les rues de Nancy et 1.000 à 1.500 à Metz. Dans cette ville, 3OO à 400 étudiants ont pris a part à une assemblée générale à l'Université Paul-Verlaine (UPVM). Ils ont programmé une action mardi matin en gare de Metz avant de rejoindre la manifestation qui aura lieu dans l'après-midi.

L. L.
Publié le mardi 19 octobre 2010 à 16h49

Confirmez-vous la suppression ?