Besançon : Mauvais tirage

A Besançon, la démocratisation des attaques à main armée est telle qu'il devient désormais difficile pour les braqueurs de faire le tri entre les rares commerçants ingénus jusque là passés entre les gouttes, et les nombreux "habitués" à la méfiance potentiellement exacerbée.

Soit une partie de « plouf plouf » à laquelle se sera prêté un énième prétendant encagoulé hier après-midi, en s'attaquant à un bureau de tabac de la rue Chopin, dans le quartier Palente.
Manque de pot dans le cas présent, le gérant n'était pas né de la dernière pluie.

Déjà dévalisé par le passé, l'homme, sous la menace d'un couteau, aura donc cette fois-ci tout juste laissé le temps à son nouvel agresseur de formuler sa demande de bourse avant de répliquer d'un coup de bombe incapacitante.

Une arme de choix qui aura fait mouche et contraint le nuisible à décamper les mains vides mais les yeux chargés de larmes.Gageons toutefois qu'il ne manquera pas de retenter sa chance à l'avenir.

Ah, l'appât du gain...

C.R
Publié le mardi 11 juin 2013 à 10h40

Confirmez-vous la suppression ?