Haute-Saône : Mauvaise appréciation

Difficile d\'avoir le compas dans l\'œil quand on a un coup dans le nez. Telle est la morale de la fable du \"camion ivre\" qui se croyait moins haut qu\'un pont. Une histoire à dormir debout ? Plus à comater derrière le volant, dirons-nous…

C\'est ainsi porté par l\'alcool qu\'un chauffeur routier aux idées troubles a ratiboisé ce lundi une partie de sa cargaison en l\'emplafonnant contre la voûte d\'un pont de pierre, à Colombier en Haute-Saône. Un édifice qui autorise normalement le passage de poids lourds, pour peu naturellement qu\'on ne l\'emprunte pas en rasant les murs.

Quelques gravas rocheux d\'un côté, une remorque à l\'agonie de l\'autre… A l\'arrivée des gendarmes, l\'homme de 52 ans qui s\'apprêtait à rejoindre les Vosges depuis l\'Auvergne expliquera avoir tout bêtement percuté le pont en croisant une voiture qui roulait trop à gauche. Pas de quoi le dispenser pour autant d\'un contrôle en règle qu\'il avait en effet toutes les raisons de redouter.

Contrôlé à un taux de 1,8 g d\'alcool par litre de sang, le quinquagénaire se sera vu retirer son permis de conduire ; un permis probatoire de 6 points récupéré depuis moins d\'un an, suite à une précédente condamnation pour conduite en état d\'ivresse.

Outre le camion, il y a visiblement les sanctions qui ont aussi du mal à passer...

(Photos : L\'Est Républicain)

GéPé
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?