Doubs : Meidhi sans famille

Quand l\'un de ses membres traverse une mauvaise passe, on attend généralement d\'une famille qu\'elle se serre les coudes. Et c\'est donc avec bon espoir qu\'elle l\'arrache aux griffes de la justice qu\'un jeune malfrat de 21 ans prénommé Meidhi avait déclaré avoir passé la soirée chez sa sœur pour que celle-ci le disculpe en décembre 2014 d\'un vol de voiture. Sauf que… la frangine en question n\'aura en aucun cas appuyé ce faux alibi lors de son audition.

Ainsi abandonné à son triste sort, notre malheureux voleur, déjà condamné à 7 reprises, n\'échappait pas la semaine dernière à un énième procès devant le tribunal correctionnel de Besançon… qui lui a gentiment accordé un lot de consolation : une peine de seulement 4 mois de prison ferme, contre 6 à 8 requis par le parquet.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?