Mandeure (25) : Monsieur sans-gêne

Aussi surprenant et contradictoire que cela puisse paraître, saviez-vous que lorsqu\'ils se dévoilent, la plupart des exhibitionnistes font en fait preuve d\'une certaine forme de… pudeur ? Pour s\'en rendre compte, il suffit de passer en revue les cas que nous avons pu évoquer au cours de ces deux dernières années : en ayant eu lieu en appartement, à bord d\'une voiture, en ascenseur, au détour d\'un souterrain ou au pire dans un parc, tous ont en effet relevé d\'une démarche se voulant la plus discrète possible.

Peut-être moins par choix que par crainte de se faire \"gauler\" sitôt la braguette ouverte ? C\'est ce que nous pensions nous aussi, avant qu\'un autre adepte de ces grands déballages ne prouve ce mardi au travers de sa performance que la majorité de ses confrères manquent en vérité singulièrement d\'audace.

Car dans son cas, jouer les m\'as-tu-vu en se masturbant en pleine rue n\'aura pas été un problème ! Enfin… nous voulons dire par là qu\'il aura largement eu le temps d\'assouvir ses pulsions avant d\'être interpellé le soir même… pour des faits survenus dans l\'après-midi devant enfants et parents, aux abords de l\'école primaire de Mandeure.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?