Tout Besançon sur Internet
METEO Besancon 
 Prévisions Détaillées 
Ce jour
14
Besancon
Mer
24
Jeu
19
Ven
19
Sam
18
CPAM
 
Toute l'actualité
 Municipales : la droite vers la division !
Envoyer à un ami par email
Il y a quelques semaines, sous la pression amicale des dirigeants locaux et nationaux de l'UMP, Jean Rosselot, candidat à la tête de liste UMP aux prochaines municipales (9 et 16 mars), s'était résolu à mettre son orgueil dans sa poche. Il avait accepté de se ranger derrière Jean-François Humbert, que lui préféraient les instances nationales du parti, "au nom de l'intérêt supérieur du mouvement", à condition de figurer en bonne place sur la liste menée par son meilleur ennemi. Las, la réponse du sénateur à cette offre de service a scellé la brouille entre les deux hommes. "Jean-François Humbert n’a même pas daigné me répondre directement, mais j’ai appris qu’il refusait que je figure en 3e, 5e ou même 7e position sur sa liste, affirme Jean Rosselot. Au lieu de cela, il me proposerait soit la 21e place… soit de prendre mon épouse à ma place !" Une proposition que Jean Rosselot a vécue comme un affront : "Il se moque de moi ! Il veut m’humilier, mais ça ne se passera pas comme ça !"
De son côté, Jean-François Humbert, qui n'a visiblement pas oublié la violence des attaques portées contre lui par Jean Rosselot et ses amis ces derniers mois, justifie son positionnement par un souci d'établir en toute liberté une liste cohérente. "Je vais faire des choix qui ne plairont pas à tous, mais je les ferai", écrit-il sur son blog (jfhumbert.com), ajoutant qu'il n'est pas question pour lui de "céder à quelque chantage que ce soit", et réglant au passage leur compte à ceux qu'ils dénomme "les chefaillons prétentieux, les imbus d'eux-mêmes, vindicatifs, qui dénigrent à défaut de construire" Ceux qui se reconnaîtront apprécieront…

Vers un troisième scénario ? Résultat, alors que les tentatives de conciliation des uns et des autres prenaient bonne tournure, la rupture semble finalement plus que jamais prononcée. Que fera alors Jean Rosselot ? Si Humbert est investi et qu’il refuse de prendre Rosselot en bonne position sur sa liste, il ne restera à ce dernier que deux choix : soit prendre sa retraite politique… soit contre-attaquer. De toute évidence, à l’heure actuelle, il privilégie la deuxième solution, et ce malgré les implications financières qu'elle comporte, malgré la peur de commettre une sorte de suicide politique en cas de mauvais score et malgré le risque d'ouvrir un boulevard à Jean-Louis Fousseret… “Si Humbert est investi et continue de me mépriser de la sorte, je reprendrai ma liberté. Mais quoi qu’il arrive, je continuerai à travailler pour ma ville !”, assène Rosselot.
Mais c’est en réalité un troisième scenario qu’espère Jean Rosselot : celui d’une redistribution complète des cartes : “Tout le monde a vu que j’avais fait un pas vers la conciliation. Tout le monde a vu que Jean-François Humbert n’en fait qu’à sa tête. Et je sais que Paris en a plus qu’assez de ce comportement. Alors maintenant, il est temps d’arrêter de faire n’importe quoi. Humbert n’est pas investi, il est encore temps de faire une primaire pour nous départager…”
actualités Besançon Publié le mercredi 21 novembre 2007 à 15h19
Nos articles sont rédigés en compilant des informations issues des enquètes réalisées par nos reporters, de sources officielles, des participations des internautes, de blogs, de l'Agence France Presse (AFP), l'Est Républicain, France 3, France Bleue, La Gazette, MaCommune, Plein Air, Le Progrès, Le Pays. Les illustration (photos ou dessins) n'ont pas de rapport avec l'article
Réaction de djv2000
“Décidément, Besançon est le contre-exemple de ce qui se passe au niveau national. La gauche part unie dès le premier tour après avoir pratiqué l'ouverture, et la droite bisontine est on ne peut plus divisée car elle a un problème de leadership.
Comment voulez vous que ça s'arrange? Les candidats les mieux placés dans les sondages face au maire sortant, à savoir les deux députés fraîchement élus ne veulent pas y aller : forcément, ils savent que JLF a de fortes chances de gagner, ils ne veulent pas risquer une défaite quasi certaine.
En résumé, il risque de se passer la même chose qu'en 2001 : la droite va partir divisée et la gauche l'emportera haut la main au second...
Mais une question s'impose : Aurait-on, à Besançon, la droite la plus bête de France?”
actualités BesançonEnvoyée le jeudi 22 novembre 2007 à 18h36
Réponse de nephtys
“Et bien c'est fait, Monsieur Rosselot est candidat. La machine à perdre est en route. merci l'UMP. Dernier sondage : Le maire idéal : jeune et adepte de l'ouverture.
Depuis 1953 tous les maires ont été socialiste et nous allons en reprendre pour 6 ans.
actualités BesançonEnvoyée le mercredi 28 novembre 2007 à 13h55
Réponse de niavlys-10871
“'”
actualités BesançonEnvoyée le mercredi 28 mai 2014 à 23h09
Réponse de niavlys-10871'
“'”
actualités BesançonEnvoyée le mercredi 28 mai 2014 à 23h10
Réaction de yvon
“Non je ne crois pas que la droite est la plus bête que le reste de la France à Besançon mais qu'il y a un homme JEan Rosselot qui veut s'imposer quand quand il sait que personne ne veut de lui.
Il fait du mal à la droite, il le montre à chaque débat et à chaque conseil municipal.”
actualités BesançonEnvoyée le samedi 24 novembre 2007 à 17h31
Réaction de dany
“Il est évident qu'à Besançon comme ailleurs, la droite comme toutes les droites par ailleurs est à l'image de la population c'est à dire : Bête, stupide, avide, nombriliste, malhonnête ( hé oui ce n'est pas que l'apanage de la gauche caviar.. )de mauvaise foi, ruineuse, tordue , malfaisante, étriquée, autoritaire, mégalomane, fascisante, naive, dangereuse pour tout le monde , sarcastique, nulle, rétrograde, religieuse, bouffonne, amnésique, ambigue, stéréotypée, lourde etc etc elle est l'antithèse de l'intelligence , encore une fois comme bon nombre de ses concitoyens . Et encore je suis très gentil avec elle n'est ce pas ?
actualités BesançonEnvoyée le samedi 24 novembre 2007 à 22h32
Réponse de Vaîtoise
“Tous ces qualificatifs ne pourraient-ils pas s'adresser à cette gauche que nous pratiquons depuis trop longtemps à Besançon et cette main mise toute puissante dans toutes les instances locales (Conseil Régional, Conseil Général, Mairie)?

Si vraiment vous pensez ce que vous écrivez à propos de vos concitoyens, il faut prendre une décision :
- vous soigner (vous êtes complètement parano)
- ou vous exiler pour le paradis gauchiste de la Corée du Nord.
Bon vent”
actualités BesançonEnvoyée le dimanche 25 novembre 2007 à 00h35
Réaction de yvon
“Dany je suis d'accord avec Vaîtoise. Va voir simplement à Paris au seige du P.S. Hollande qui continue sa vanité et les autres qui ne veulent pas travailler. Tous les qualificatifs que vous donnez pour la droite correspond aussi à la gauche.”
actualités BesançonEnvoyée le dimanche 25 novembre 2007 à 14h04
Réagir à cet article :
Merci de vous connecter pour réagir à cet article  •  Créer un compte
 
LISTE DE DIFFUSION
Faire de www.Besac.com votre page de démarrage Page de démarrage
Ajouter www.Besac.com à vos Favoris Ajouter à vos Favoris
A propos de www.Besac.com Qui sommes-nous?
Contacter l'équipe www.Besac.com Nous contacter
Mentions Légales & Conditions Générales d'Utilisation www.Besac.com Mentions légales
Siret : Besançon 437701402
Création de site Internet:
DynAgence : création hébergement sites internet Besançon  DynAgence.fr