Municipales : le projet \"off\" de Jean Rosselot

L\'hebdo de Besançon s\'est procuré le \"pré-projet\" que Jean Rosselot, candidat à la candidature UMP aux municipales, entend soumettre aux militants. Il y liste ses idées pour Besançon.

Jean Rosselot, n\'en démord pas : le meilleur candidat de la droite face à Jean-Louis Fousseret, c\'est lui, et ce même si l\'autre candidat auto-déclaré, Jean-François Humbert, a reçu le soutien officiel de Pascal Bonnet, président du comité départemental. Avant même la désignation officielle du candidat par les instances nationales de l\'UMP, le président du groupe UMP au conseil municipal s\'apprête donc à présenter \"son\" projet pour Besançon aux militants, afin de recueillir leurs avis, suggestions, remarques, etc.
C\'est ce pré-projet que nous nous sommes procuré hier et dont voici quelques extraits. Au milieu de toute une série de positions de principe plus ou moins étayées, on trouve des propositions concrètes

Pour dynamiser le commerce.
Jean Rosselot propose \"l\'extension du piétonnier dans la Grande-Rue jusqu\'à la rue des Frères Mercier, en couvrant le pont Battant ; de la Grande-Rue jusqu\'à la cathédrale avec le même système de compatibilité avec les véhicules qu\'à Montbéliard\". Ensuite, il propose \"l\'utilisation de l\'aire Pomona, à Viotte, et du Port fluvial avenue Gaulard comme parkings relais gratuits, avec navette mini-bus de ces parkings jusqu\'au centre-ville.\"

Environnement.
Afin de développer le tissu économique, le candidat à la candidature annonce : \"J\'instituerai une conférence de la valorisation du sol bisontin, c\'est-à-dire que je ferai se nouer un dialogue Ville-SNCF-Armée-autorités ecclésiastiques pour négocier des acquisitions, échanges, reconversions d\'emprises foncières\". Il s\'engage aussi à \"requalifier d\'urgence les entrées de ville, à commencer par les rues de Belfort, de Dole et de la 1re armée.\"

Circulation.
Jean, Rosselot annonce la création immédiate de lignes de bus en site propre, la construction de six carrefours de nouvelle génération et la création de six parkings relais gratuits aux entrées principales de la ville.

Quartiers.
A la place des 13 quartiers que l\'on connaît aujourd\'hui, Jean Rosselot propose de constituer 20 \"Unités de ville\" dotées de crédits de fonctionnement, \"pour donner à chacun d\'elle plus d\'homogénéité, pour peser plus efficacement sur les décisions publiques.\"

Sécurité
Jean Rosselot entend régler le problème de l\'insécurité grâce au recours large à la vidéosurveillance et au recrutement de 40 policiers municipaux.

Le candidat auto-déclaré s\'engage également à ne plus augmenter les impôts durant 10 dix ans (soit presque deux mandats…). Un voeux pieu typique d\'une campagne électoral, mais qui semble difficilement conciliable avec les coûteux projets exposés. Nous aurions aimé que l\'intéressé nous explique quelles économies il compte faire, mais il a malheureusement refusé de nous répondre, tant que le projet n\'aura pas été débattu et officiellement présenté : \"Je ne sais pas comment vous vous êtes procuré ce document, mais je ne peux absolument pas le commenter pour l\'instant. Il s\'agit d\'un pré-projet qui doit être présenté tout d\'abord aux militants, puis discuté, amendé et complété. Il sera ensuite présenté à la presse en temps utile, mais tout cela est un peu prématuré. Donc, pas de commentaire pour l\'instant\".
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?