Hérimoncourt (25) : Mystère résolu

Ce mardi en fin d'après-midi, le cadavre mutilé d'un homme a été découvert dans un appartement de la rue des rochers, à Hérimoncourt. Allongé sur son lit, il présentait de multiples lésions au cou et au thorax, imputées à son animal, un chien de race boxer. L'autopsie pratiquée hier à Besançon l'a confirmé, la victime était déjà morte avant de se faire dévorer.

Décédé de mort naturelle à tout juste 41 ans, ce père de famille sans emploi aura succombé à une détresse respiratoire. L'enquête serait donc en passe d'être classée sans suite.

Dernière personne à l'avoir vu mort ou endormi le matin même avant d'aller à l'école, son fils de 12 ans a été admis en foyer d'accueil.

C.R
Publié le vendredi 25 janvier 2013 à 12h09

Confirmez-vous la suppression ?