Navenne (70) : Non-homicide involontaire

Son rêve à lui ? C'était de tuer son ex-compagne pour ensuite se livrer fièrement de lui-même aux autorités. Un fantasme comme un autre qu'un jeune homme de 25 ans aura donc tenté d'assouvir mardi matin au domicile de ses beaux-parents à Navenne (près de Vesoul), où la victime désignée avait trouvé assistance depuis leur séparation. Autant dire que l'agresseur se sera donné les moyens de ses ambitions.

En effet, loin d'y aller avec le dos de la cuillère, le fou furieux aura su faire preuve d'acharnement pour espérer parvenir à ses fins. Armé d'un couteau en céramique tranchant mais fragile, il aura eu comme première idée de poignarder la jeune femme en plein cœur. Un coup violent miraculeusement stoppé par une côte, qui brisait la lame et contraignait finalement l'individu à étrangler sa victime.

Le coup de grâce ? C'est ce qu'il aura cru en se rendant dans la foulée au commissariat de Vesoul pour clamer haut et fort le meurtre de sa femme. Mais voilà, à leur arrivée sur les lieux du drame, les policiers découvriront un cadavre plus vivant qu'ils ne l'auraient pensé. Blessée non mortellement, la victime était prise en charge tandis que son assassin revendiqué était placé en garde à vue, au motif d'une simple tentative de meurtre… ne lui en déplaise !

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?