Besançon : Nuit de folie

Bien que les 5 gardés à vue (3 hommes et 2 femmes de seulement 19 et 20 ans) ne soient pas très loquaces, depuis les faits, les policiers bisontins en ont tout de même appris un peu plus sur le pourquoi du comment de l'homicide commis ce week-end à Planoise, rue Léonard de Vinci. Sur la base du témoignage de l'épouse du défunt de 55 ans, ils pensent en effet savoir qu'une simple querelle de voisinage serait à l'origine de l'agression mortelle.

Comment peut-on en arriver à de telles extrémités pour si peu ? Au prix d'une susceptibilité exacerbée ; le quintette de suspects n'ayant apparemment pas apprécié cette nuit-là que la future victime, habitant l'étage inférieur, vienne frapper à leur porte pour se plaindre du bruit. Un tapage pour lequel les forces de l'ordre auraient par ailleurs été appelées.

Et c'est en les attendant (vainement) dans le hall d'immeuble que le quinquagénaire aurait alors été sauvagement agressé à l'arme blanche, avant de décéder à l'hôpital des suites de ses blessures…
Publié le mardi 27 janvier 2015 à 09h20

Confirmez-vous la suppression ?