Besançon : Panpan cuicuisse

Des tireurs fous s\'étant déjà fait remarquer à plusieurs reprises à Besançon, il aurait pu soutenir ardemment être l\'un de ces inoffensifs passants plombés sans raison. Mais même pas. Jugeant sans doute lui-même cette explication peu crédible au vu de son casier judiciaire plutôt bien garni (vols, violences, cambriolages…), un jeune Planoisien de 16 ans a finalement très vite fait le choix d\'en dire le moins possible à propos de cette balle qu\' « on » lui a logée jeudi soir dans la cuisse. Un manque de conversation qui n\'empêche pas d\'en dire long quant à l\'hypothèse d\'un rendez-vous crapuleux qui aurait mal tourné.

A la lumière des premiers éléments de l\'enquête, il semblerait en tout cas que le coup ait été tiré à bout portant et non de très loin, contrairement à ce qu\'a donc laissé entendre sans plus de détails la victime sur son lit d\'hôpital, en plus de prétendre ne pas connaître son agresseur…

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?