Franche-Comté : Souffre-douleurs

Etre blessé (ou pire) au cours d'une intervention, tel est le risque que courent quotidiennement les forces de l'ordre en pourfendant le crime. Pas plus tard que ce week-end, un agent de police (dont les jours ne sont heureusement pas en danger) a notamment été fauché près de Vesoul, par un automobiliste n'ayant voulu se soumettre à un contrôle routier. Une situation parmi d'autres… où la responsabilité des malfrats n'est pas toujours directement engagée.

Quelques jours plus tôt à Thise, près de Besançon, un jeune voyou de 18 ans n'y a par exemple pas été pour grand-chose dans les 15 jours d'arrêt de travail récoltés par l'un des gendarmes l'ayant surpris en flagrant délit de cambriolage.

Lancé à sa poursuite, le militaire se sera en fait lourdement gamellé sur un passage piéton mouillé en tentant de le rattraper. Ce qu'il sera tout de même parvenu à faire une fois relevé, en dépit donc d'une déchirure musculaire à la cuisse.

.
Publié le lundi 19 janvier 2015 à 12h33

Confirmez-vous la suppression ?