Haute-Saône : Passagère de choc

D'ordinaire, on aurait plutôt parlé d'« effet papillon » pour évoquer ce genre de sortie de route aux causes anodines. Mais au vu des circonstances ayant hier conduit cette automobiliste haut-saônoise à côtoyer d'un peu trop près le talus d'une départementale, on optera exceptionnellement pour l' « effet guêpe ».

Dans les faits, ça ne change rien : la théorie du petit désagrément aux grandes conséquences  est toujours la même. Soit une variante d'apparence futile, mais qui, dans le cas présent aura eu son "impact". Celui produit par le véhicule de la sexagénaire avec une tête d'aqueduc en béton logée dans un fossé.

Sortie légèrement blessée de l'accident mais néanmoins transportée à l'hôpital de Lure pour y subir des examens de contrôle, la conductrice, originaire de Belmont, aura en effet expliqué avoir simplement été distraite... par la présence d'une guêpe à bord de l'habitacle.

D'ici à ce que la Sécurité Routière réclame la présence d'une bombe insecticide dans chaque voiture, il n'y a pas des kilomètres...

C.R
Publié le mardi 18 juin 2013 à 16h49

Confirmez-vous la suppression ?