Besançon : Passé le jour, passée la fête

Quoi que l'on pense des proverbes et de leurs \"vérités\" parfois contradictoires, il semblerait que certains d'entre eux ne soient vraiment pas à prendre à la légère : à l'exemple de celui utilisé pour le titre de cet article, hélas associé hier à un regrettable accident à Besançon, où un jeune garçon de 9 ans encore occupé à jouer avec des pétards (et un récipient d'essence !) en ce lendemain de fête nationale a été brûlé au deuxième degré après que son T-shirt eut pris feu dans des circonstances encore mal connues.

Touché au niveau du dos, des bras et des jambes, il aura été transporté d'urgence à l'hôpital Minjoz par les pompiers. Lesquels ont précisé que ses jours n'étaient pas en danger.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?