Plainte pour chaussée déformée à Augerans

Le maire d\'Augerans, un village du Jura, se plaint du mauvais état des routes de sa commune depuis 2007. Le Conseil Général a toujours refusé d\'y entreprendre les moindres travaux, malgré plusieurs accidents.
Aujourd\'hui, le maire ne voit plus qu\'un seul recours pour faire réagir le Conseil général : porter plainte.

L\'élu ne réclame pourtant pas grand-chose : seulement la pose d\'une bordure de trottoir sur 150 mètres environ, afin de bien délimiter la route et de permettre aux piétons de marcher en toute sécurité.
Ces travaux coûteraient à peine quelques milliers d\'euros. Selon le maire, c\'est \"une broutille par rapport aux sommes dépensées pour réaliser une véloroute, mettre en place le haut débit, acheter le Creps ou l'aéroport. Et pourtant le conseil général me répond qu'il ne peut pas à cause de restrictions budgétaires.\"

La semaine dernière, quatre accidents se sont produits à la sortie d\'Augerans, tous pour la même raison : \"Les véhicules ont mordu dans une rigole cachée par la neige. [...] Ils ont glissé, traversé la chaussée et plongé d'un mètre dans le champ d'en face\".
Ce type d\'accident se produit régulièrement, même quand il n\'y a pas de neige.
\"Jusqu'à présent aucun véhicule n'arrivait en face\" se félicite le maire. Mais \" Faut-il attendre qu'il y ait un mort\" pour entreprendre les travaux tant attendus (et réclamés) ?

Les derniers accidents en date ont fait un blessé léger et trois véhicules endommagés.
Pour le maire, c\'est la goutte d\'eau qui fait déborder le vase : il vient de signaler au Procureur de la République qu\'il souhaitait attaquer le Conseil Général, qui ne fait rien pour \"assurer la sécurité des automobilistes\".
Affaire à suivre donc...

La semaine dernière, un homme avait déjà porté plainte contre le Conseil général de Haute-Saône pour cause de mauvais déneigement des routes.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?