Tout Besançon sur Internet
METEO Besancon 
 Prévisions Détaillées 
Ce jour
15
Besancon
Lun
28
Mar
29
Mer
24
Jeu
20
CPAM
 
Toute l'actualité
 Un mineur lardé de coups de couteau à Besançon
Envoyer à un ami par email
Un adolescent de 17 ans a été frappé d'une dizaine de coups de couteau, semble-t-il pour avoir "manqué de respect" à la petite amie de son agresseur présumé, et a été hospitalisé dans un état critique mercredi, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

L'agression s'est déroulée vers 20h00 sur une aire de jeux du quartier sensible de Planoise.

L'auteur présumé des coups, un jeune homme de 18 ans habitant le quartier, a été identifié puis interpellé par la police avant d'être placé en garde à vue. L'arme a été retrouvée, précise le parquet.

L. L.
actualités Besançon Publié le jeudi 23 décembre 2010 à 15h39
Nos articles sont rédigés en compilant des informations issues des enquètes réalisées par nos reporters, de sources officielles, des participations des internautes, de blogs, de l'Agence France Presse (AFP), l'Est Républicain, France 3, France Bleue, La Gazette, MaCommune, Plein Air, Le Progrès, Le Pays. Les illustration (photos ou dessins) n'ont pas de rapport avec l'article
Réaction de gedeon25
“et personne ne semble ému ou inquiet... moi personnellement ca commence à m'inquiéter... et ce mec de 18 ans, je vous fiche mon billet qu'il aura un simple rappel à la loi, le pauvre... on va nous expliquer que vivre dans les cités c'est pas bon pour le moral et ca fait des gens violents... ”
actualités BesançonEnvoyée le jeudi 23 décembre 2010 à 17h20
Réaction de jojojura
“La justice n'est pas si douce dans ce car et fort justement. Il n'en reste pas moins que l'inquiétude est justifiée et que cette dérive fait peur. Il faut avouer que nombre de jeunes ne sont confrontés que rarement à l'autorité et que la loi des quartiers y régne. Faillite d'une société où l'enfant roi qu'il ne faut ni réprimander, et encore moins fesser, devient criminel. Les bisounours nous disent quoi eux qui vivent à l'abri?”
actualités BesançonEnvoyée le jeudi 23 décembre 2010 à 18h46
Réaction de Rachida25
“La fessée a-t-elle une réelle valeur éducative ?
Pour ma part, je ne le pense pas car quand la fessée tombe ça montre plutôt un mauvais contrôle de l'adulte et c'est un mauvais exemple pour l'enfant qui fera usage de cette violence contre ses camarades.
La violence entre pairs est difficile à admettre mais je me souviens, dans les années 60, des bals de campagne qui se terminaient dans des bagarres rangées sanglantes à culs de bouteilles.

Attention à la façon dont les faits sont présentés dans les articles ; les médias sont présents dans tous les moindres coins et recoins, ils n'ont que ça à faire !!!”
actualités BesançonEnvoyée le jeudi 23 décembre 2010 à 21h24
Réponse de crys
“Arrêtez Rachida tous les enfants qui ont pris des fessées à bon escient ne sont pas devenus agressifs avec leurs camarades,moi en premier.
Et ces mêmes personnes ne se sont pas battues dans les bals.
Les cas que vous citez relèvent plus de la maltraitance d'enfants que d'une claque sur les fesses ou la main,ne mélangez pas tout.”
actualités BesançonEnvoyée le vendredi 24 décembre 2010 à 10h51
Réaction de Rachida25
“Ne pas donner une fessée ne signifie pas pour autant : tout accepter.
L'éducation et les interdictions peuvent se faire sans fessée, de plus celle-ci n'est pas du tout comprise chez le tout-petit enfant, il ne sait ni l'interpréter ni comment réagir.
Il faut de la patience avec un enfant et les mots sont là pour expliquer.
être parent est un dur métier.....l'école des parents a manqué : apprendre à dire NON à son enfant à bon escient et savoir lui faire intégrer la FRUSTRATION ainsi que le principe de REALITE.
Quant au syndrôme de l'enfant-roi, il est la manifestation d'une souffrance pour se protéger de toute frustration. ”
actualités BesançonEnvoyée le vendredi 24 décembre 2010 à 11h59
Réponse de crys
“Des fessées j'en ai pris et cela ne m'a pas traumatisé et je ne pense pas être la seule dans ce cas.
Quand vous voyez ces femmes dans les supermarchés avec leur enfant qui braille parce qu'il veut bonbon ou chocolat et que la mère lui explique qu'elle ne lui en achètera pas ça peut durer des dizaines de minutes à l'entendre hurler et vous casser les oreilles alors qu'une bonne fessée le calmerait bien plus vite et nos reilles en seraient reconnaissantes.
Je ne suis pas une adepte de la fessée mais parfois elle fait du bien.
actualités BesançonEnvoyée le vendredi 24 décembre 2010 à 17h27
Réaction de Rachida25
“He bien oui, l'éducation prend du temps (ça ne se compte pas en dizaine de minutes) et vous devriez vous réjouir d'entendre des enfants manifester leur mécontentement face à la frustration.......ça les aidera à grandir.”
actualités BesançonEnvoyée le samedi 25 décembre 2010 à 09h54
Réaction de crys
“Tous les adultes qui ont reçu des fessées étant petits ne sont pas intolérants à la frustration.”
actualités BesançonEnvoyée le samedi 25 décembre 2010 à 10h41
Réaction de Rachida25
“????? c'est justement ceux-là qui ne supportent pas de frustrer leurs enfants : en général, ils leur donnent une bonne fessée pour leurs "chouinements" mais leur achètent par la suite ce qu'ils ont ont réclamé.........
Quand un enfant a intégrer ce que veut dire NON, il n'a pas besoin de fessée.”
actualités BesançonEnvoyée le samedi 25 décembre 2010 à 11h03
Réponse de crys
“sourire quand vous voyez une mère qui sort du supermarché rapidement en laissant ses courses dans le caddie car elle vient de perdre plusieurs minutes à expliquer à son enfant qu'elle ne lui achètera rien et qu'il braille à tue tête ,en effet lui expliquer sert à quelque chose.
En attendant elle est rentrée chez elle sans provisions qui est le plus frusté la mère ou le fils?”
actualités BesançonEnvoyée le dimanche 26 décembre 2010 à 23h50
Réaction de crys
“Frustré pardon.”
actualités BesançonEnvoyée le lundi 27 décembre 2010 à 11h33
Réaction de Rachida25
“Réponse : Le porte-monnaie !!!!!”
actualités BesançonEnvoyée le lundi 27 décembre 2010 à 21h29
Réponse de crys
“Surtout toute la famille qui grâce à cet enfant à qui il ne faut pas coller une fessée quand il le mérite,devra se contenter des fonds de placard pour manger.
Et la mère qui devra retourner faire ses courses le lendemain ou surlendemain.
Perte de temps,perte d'argent,perte d'énergie.”
actualités BesançonEnvoyée le mardi 28 décembre 2010 à 11h09
Réaction de jojojura
“La vie est faite de frustrations. Et quand je vois un enfant de trois ans tirer tout en bas dans un magasin, dans un cabinet d'attente et que les parents restent sans réagir, que des parents rageurs viennent demander illico des comptes aux enseignants à la moindre réprimande, il ne faut pas s'étonner devant ces faits divers. J'ai connu une époque où se plaindre d'un enseignant valait une sanction immédiate, où on ne vivait pas de palabres et réclamations incessantes et la société ne se portait pas plus mal. Il est vrai que je suis un dinosaure nostalgique!”
actualités BesançonEnvoyée le mardi 28 décembre 2010 à 12h04
Réaction de Rachida25
“Les fessées sont-elles LA SOLUTION ?
Je suis peut-être un peu moins dinosaure que jojojura mais je me souviens aussi des abus des enseignants à l'école primaire : cheveux arrachés, coups de règles sur les doigts, baffes, tours de cour les bras croisés, mise au piquet, face à de simples difficultés de compréhension : c'était effectivement très éducatif !
Les excès d'antan ont aussi mené aux excès inverses d'aujourd'hui, dans bp de domaines d'ailleurs.”
actualités BesançonEnvoyée le mardi 28 décembre 2010 à 17h46
Réaction de morganos
“Franchement le débat est il à la fessée ?
Moi je vois de plus en plus de "parents" qui donnent au quotidien un exemple désastreux à leur gamin et pas besoin d'aller dans les quartiers défavorisés.

Une mère qui parle tout fort dans une salle d'attente de médecin, pour répondre à son portable ou raconter une histoire au bambin...car rien n'existe autour d'elle. Il faudra lui expliquer au gamin qu'en classe on parle en chuchotant....

Un père qui laisse son fils faire une crise par terre pendant 20 mn alors que tout le magasin en a plein les oreilles. Il faudra lui dire à l'ado que lorsqu'on n'obtient pas ce qu'on veut on ne fait pas une crise d'hystérie.

Un couple qui marche avec son gamin sur le trottoir et qui vous voyant arriver ne se pousse pas d'un centimètre...c'est à vous de descendre avec votre gosse. Il faudra lui dire à ce petit que le respect c'est de se pousser quand on croise une personne.

Les parents sont si individualiste qu'ils font des gamins asociaux.

Moi mon fils j'en ai fait un martien, une futur victime parce qu'il est poli, dit bonjour aux gens et merci à la caisse (ce qui veut dire "je vous ai vu madame/monsieur cous n'êtes pas transparent), il se décale sur un trottoir, chuchotte dans un endroit comme un musée ou une sale d'attente, bref prend l'AUTRE en considération.

A force de faire comme si les autres étaient une gène il ne faut pas s'étonner de voir des faits divers comme celui là. ”
actualités BesançonEnvoyée le mercredi 29 décembre 2010 à 20h40
Réaction de Rachida25
“Et comment vous y êtes-vous pris pour apprendre la politesse et l'altruisme à votre enfant ?
actualités BesançonEnvoyée le jeudi 30 décembre 2010 à 12h53
Réaction de morganos
“et bien je n'en sais rien lol
tout d'abord je pense que son père et moi même lui montrons l'exemple et puis je l'ai élevé comme ça.
En lui expliquant, le reprenant s'il ne disait pas bonjour, merci etc...
A sa première crise en magasin il avait 18 mois, je l'ai chopé donné une tape (gentillette mais efficace) sur la couche et collé avec énergie dans la voiture (on est sortie du magasin immédiatement). Je l'ai regardé dans les yeux en lui disant "ça jamais !". J'était très fâché et il l'a bien sentie.

Son deuxième caprice à 2 ans et demi il s'est roulé par terre dans une foire. J'étais rouge de honte et de colère. Je lui ai dit de se lever...rien, je l'ai planté là, en lui disant que lorsqu'il aurait terminé je serais plus loin. Il y avait plein de monde, je suis partie sans me retourner (j'en cru mourir tellement mon coeur battait fort). Je suis partie assez loin et j'ai commencé à regarder qq chose. Il est vite venu..Idem, je lui ai dit droit dans les yeux que ce comportement était inadmissible avec moi.

Il n'a jamais recommencé. Idem pour les chouinerie, s'il le faisait je n'écoutais pas en expliquant que moi je ne parle pas comme ça. Pas de fessées ou presque, des explications plutôt.

A côté de a je suis très présente et plutôt rigolote on fait plein de chose ensemble dans le respect mutuel, c'est important qu'il me fasse confiance, si je dis quelques chose je m'y tient, lorsque je suis crevée et que je m'énerve..je sais m'excuser si j'ai moi même dépasser les bornes. J'attends de lui la même chose.

Je ne me fais aucune illusion à l'adolescence il deviendra certainement un "petit con" mais il aura les bases pour plus tard..après la crise.

C'est très fatiguant de devoir élever un enfant, on se pose toujours des questions, on fait des erreurs, il faut corriger le tir, on n'est pas des copains mais des parents, on l'aide à grandir dans une société qui ne tourne pas toujours rond.”
actualités BesançonEnvoyée le vendredi 31 décembre 2010 à 09h39
Réaction de Rachida25
“Vos 2 dernières phrases résument très bien le dur travail d'être parent.
Ne pas craindre l'adolescence par avance, se documenter, s'y préparer est un bon moyen d'anticiper : cette période est difficile à vivre déjà pour le jeune qui "change de peau" ; l'adolescence doit se vivre, et c'est plus sain entre 16 et 18 ans qu'à passé 30 ans, voire 40 ans !
Le cadre parental doit être plus solide à cette période charnière ; certains parents ont recours à une aide psychologique.”
actualités BesançonEnvoyée le vendredi 31 décembre 2010 à 11h32
Réagir à cet article :
Merci de vous connecter pour réagir à cet article  •  Créer un compte
 
LISTE DE DIFFUSION
Faire de www.Besac.com votre page de démarrage Page de démarrage
Ajouter www.Besac.com à vos Favoris Ajouter à vos Favoris
A propos de www.Besac.com Qui sommes-nous?
Contacter l'équipe www.Besac.com Nous contacter
Mentions Légales & Conditions Générales d'Utilisation www.Besac.com Mentions légales
Siret : Besançon 437701402
Création de site Internet:
DynAgence : création hébergement sites internet Besançon  DynAgence.fr