Poissons sacrifiés pour la musique

Les Eurockéennes de Belfort resteront pour la plupart des festivaliers un beau souvenir. Pour les truites et les carpes domiciliées dans l\'étang voisin, l\'édition 2009 sera plutôt synonyme de deuil...
A la suite de deux pannes du système d\'assainissement, les eaux sales produites par les 35 000 visiteurs quotidiens se sont en effet déversées dans un étang privé. Alors que les poissons profitaient du beau soleil de juillet au son des notes de musique lointaines, ils se sont donc retrouvés empoisonnés, et ont quitté ce monde sans même la consolation d\'être ensuite dégustés par quelques gourmands.
Il est inutile de préciser que l\'ensemble de la communauté piscicole de l\'île du Malsaucy est aujourd\'hui en grand deuil.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?