Franche-Comté : Pompier bon œil

Qu\'il soit porté par des professionnels ou des volontaires, l\'uniforme de pompier n\'attise pas seulement les fantasmes… mais aussi la haine. Et tout particulièrement en terres comtoises ! C\'est ce qui ressort d\'un récent rapport de l\'Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales ; lequel classe effectivement la Franche-Comté dans le peloton de tête des régions où les sapeurs-pompiers sont le plus malmenés, proportionnellement au nombre d\'interventions.

Rien d\'étonnant quand on pense à l\'accueil qu\'on leur réserve de temps à autre à Besançon ? Eh bien… détrompez-vous. Car en vérité, c\'est surtout à la Haute-Saône que nous devons cette distinction peu élogieuse : sur les 84 agressions physiques déclarées en 2014 par les soldats du feu de la région, pas moins de 70 l\'ont été dans ce département. Contre 14 dans le Doubs, et donc 0 dans le Jura et le Territoire de Belfort.

A noter que dans le registre des dégradations matérielles, avec 35 000 € de préjudice estimé, la Franche-Comté figure tout autant sur le podium national, (loin) derrière la Champagne-Ardenne et ses 125 000 € de dégâts subis par 35 véhicules de secours (!), mais devant la région Midi-Pyrénées, dont l\'addition se chiffre à 25 000 €.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?