Besançon : Poubelle la vie ?

Il y a maintenant un peu plus d'un an, en septembre 2012, les bisontins servaient de cobayes à une expérience d'un genre nouveau. Celle de la redevance incitative. Un concept jusqu'alors réservé aux communes rurales ou aux villes de taille moyenne, et qui invitait soudainement les 180 000 habitants de l'agglomération de Besançon à eux aussi trier plus pour payer moins chers leurs déchets ménagers, désormais facturés au poids.

13 mois plus tard, après avoir suscité certaines réserves mais aussi quelques craintes, comme celle de voir sa poubelle sournoisement alourdie par les ordures du voisinage (à comprendre dans le sens que vous voudrez), l'alternative entre les épluchures de carottes et le bâton semble globalement avoir porté ses fruits, en ayant entraîné une baisse significative de 30 % des déchets collectés et incinérés par le SYBERT, depuis que la redevance est appliquée.
Ce que certains usagers ont déjà pu constater directement au bas de leurs factures (réduites parfois de 50 %), et d'autres un peu moins. La faute bien souvent à l'absence de solutions de compostage, utiles à l'élimination des \"biodéchets\".

Si bien des ajustements restent donc à faire, la situation n'en demeure pas moins très encourageante dans son ensemble. Comme quoi, finalement, tout n'est peut-être pas non plus à jeter dans la politique de cette ville !

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?