Pour le licenciement du Père Noël!

Le British Medical Journala publié le 24 décembre une très sérieuse étude, selon laquelle le Père Noël donne un bien mauvais exemple aux enfants...

Tout d\'abord, le vieux monsieur est gros. Il pourrait donc inciter les enfants à l\'obésité. L\'auteur de l\'analyse a d\'ailleurs relevé \"une corrélation entre les pays qui vénèrent le Père Noël et ceux où le taux d\'obésité des enfants est élevé\".
Votre enfant a quelques kilos en trop? Ne cherchez plus, c\'est la faute au Père Noël! D\'autant que ce dernier n\'est pas vraiment sportif : il ne se déplace qu\'en traîneau, tiré par des rennes bien courageux!
La marche à pied ou le vélo seraient bien meilleurs à la santé du Père Noël, sans compter que cela lui permettrait de réduire un peu son tour de taille.

Autre défaut du célèbre vieillard en rouge : il fume la pipe! Selon certaines cartes postales du moins. Le scientifique (qui décidément a une dent contre le Père Noël) se met à la place des enfants qui doivent penser : \"Il fume, il doit bien avoir 99 ans, et il n\'est pas encore mort du cancer du poumon\".
Une logique infaillible, qui complique les campagnes de prévention anti-tabac...

Dernier reproche adressé au Père Noël : il est \"potentiellement un vecteur de maladies infectieuses\" Car une autre étude tout aussi sérieuse affirme que \"on éternue ou tousse sur lui jusqu\'à une dizaine de fois\".
En ces périodes de contagion, souhaitons que le Père Noël soit vacciné contre la grippe A...

Cette année, il est trop tard pour agir, le Père Noël a largement eu le temps de corrompre nos enfants. Mais tout est encore possible pour 2010!
Il nous reste donc un an pour éliminer ce vieux bonhomme plein de défauts, et pour lui trouver un remplaçant mince, sportif et non-fumeur. Le candidat parfait devrait également ne pas trop aimer les enfants, de façon à ne pas se laisser éternuer dessus par des bambins porteurs de virus en pagaille.
S\'il pouvait en outre être jeune et beau, ce nouveau Père Noël devrait plaire aux mamans (à défaut des enfants)...

Laure Godey
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?