Que faire de vos cadeaux de Noël?

Conserver soigneusement le vase offert par la tante Gertrude, ou se forcer à porter le pull-over tricoté par notre mamie préférée, c\'est dépassé! Aujourd\'hui, les cadeaux de Noël ne sont plus des objets quasi-sacrés que l\'on garde tout au long de sa vie (ou au moins quelques années), qu\'ils nous plaisent ou non.
Désormais, les cadeaux sont des marchandises que plus personne n\'hésite à revendre. Un commerce rendu possible par internet, qui sera certainement encore plus florissant en 2009 qu\'en 2008!

Il semblerait en effet que cette année, le Père Noël n\'ait pas été très inspiré... Le vendredi 25 décembre à midi, soit quelques heures à peine après la distribution des cadeaux, les sites de vente en ligne étaient déjà submergés de vendeurs pressés de se débarrasser de leurs présents.
Une étude réalisée avant les fêtes avait d\'ailleurs déterminé que quatre internautes sur dix envisageaient de revendre une partie de leurs cadeaux. Soit 20% de plus qu\'en 2008.

Un chiffre en hausse qui s\'explique par la crise économique : on revend ses cadeaux pour se faire de l\'argent, mais également pour financer les dépenses des fêtes.
De nombreux acheteurs pensent d\'ailleurs à la revente dès l\'achat, et prennent soin de conserver les emballages et les boîtes, ou les tickets de caisse pour ceux qui préfèrent procéder à un remboursement ou à un échange en magasin.

A l\'heure actuelle, les objets les plus vendus sont les produits culturels. Avec en tête de liste le jeu vidéo Call of Duty et le dernier roman de Dan Brown (l\'auteur du Da Vinci Code).
Au mois de janvier, les vêtements, les objets décoratifs et les produits technologiques devraient venir grossir les bases de données des sites de vente d\'objets d\'occasion.
E-Bay a annoncé un pic d\'activité le 14 janvier, avec 19 nouvelles annonces par seconde! Avis donc aux amateurs de bonnes occasions : si vous voulez vous faire un cadeau de Noël digne de ce nom, c\'est le 14 janvier qu\'il faudra agir!

Laure Godey
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?