Prise d'otages à Besançon : réactions du Gouvernement

La prise d'otages qui a eu lieu ce matin dans une école maternelle de Planoise, et qui s'est achevée un peu avant 13h par la libération de l'ensemble des élèves et de leur institutrice sains et saufs, a suscité de nombreux commentaires au sein du gouvernement.

Après Luc Chatel, qui s'est rendu sur place et qui a salué "le sang-froid remarquable de l'institutrice", c'est le président Nicolas Sarkozy qui s'est "réjouit de l'heureux dénouement de la prise d'otages".
Il "adresse ses plus sincères félicitations aux autorités de l'État qui sont intervenues dans cette opération avec sang-froid, professionnalisme et détermination, notamment aux services de la préfecture, aux fonctionnaires de police et aux militaires de la gendarmerie".
Le président "souhaite également exprimer toute sa solidarité vis-à-vis de l'ensemble de l'équipe enseignante de l'école maternelle, notamment de l'institutrice prise en otage avec les enfants".

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a lui aussi adressé "ses vives félicitations" aux policiers qui ont neutralisé le jeune preneur d'otages par un tir de pistolet à impulsions électriques.
Selon le ministre, "cette intervention, extrêmement professionnelle, démontre une nouvelle fois la remarquable efficacité des forces de sécurité pour désamorcer une situation aussi délicate et éviter, avant tout, que l'irréparable ne soit commis".

L. L.
Publié le lundi 13 décembre 2010 à 16h07

Confirmez-vous la suppression ?