Privés d’électricité pendant 30 minutes, des Bisontins étaient déjà revenus à l’état sauvage

Hier, mercredi 12 juillet 2017, une coupure d\'électricité d\'une ampleur sans précédent a fait retourner l\'ouest de Besançon au Moyen-Âge.

En effet, vers 15 h 30 un incident technique sur le poste source du quartier de Palente entraîne la perte de courant pour une trentaine de communes situées au nord-ouest de la ville.

Afin de rétablir rapidement le courant, Enedis (filiale de distribution d\'Edf) a fait intervenir des équipes pour identifier et corriger le problème si bien qu\'en seulement 30 minutes le courant est revenu.

Mais le mal était fait ! Car, sur les 35 000 clients raccordés au réseau défectueux, certains ont été pris de panique.

Des témoignages rapportent que des cabanes de fortune ont été construites rapidement dans la forêt de Chailluz. De même, de nombreuses personnes ont été aperçues entrain de gratter la terre pour y trouver de quoi se nourrir (sûrement des racines ou des champignons…).

Et, dans des vergés reculés, des groupes de chasseurs-cueilleurs récoltaient des fruits sur des arbres fruitiers.

Tout porte à croire que la perte d\'électricité – même passagère – ainsi que les récents conflits géopolitiques mondiaux, comme les tensions avec la Corée du Nord, ont laissé penser que tout espoir était perdu. Certains habitants auraient alors décidé de retourner à l\'état sauvage.

Heureusement, vers 18 h tout était rentré dans l\'ordre. La nouvelle a donc mis 4 heures pour se propager parmi les groupes survivalistes : la civilisation est revenue !
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?