Vesoul : \"Pschit\", quand votre grenade fait \"pschit\"…

Du matériel qui ne fonctionne pas comme il faut, c\'est bien souvent agaçant. Mais ça peut parfois aussi vous sauver la vie ! Comme ce lundi au commissariat de Vesoul, où, lors de sa fouille, un homme a dégoupillé une grenade… qui n\'aura pas explosé pour une raison encore indéterminée. Ce dont n\'ont bien sûr pas trouvé à se plaindre les trois policiers présents sur place à ce moment-là.

Initialement convoqué pour son implication supposée dans une affaire de viol sur mineurs, l\'auteur de ce pétard mouillé, un sexagénaire jusqu\'alors sans antécédents, a quant à lui soutenu au cours de son audition qu\'il « savait que ça n\'allait pas [sauter] »

Si tant est que ce soit vrai, ça ne le lui évitera pas d\'être déféré aujourd\'hui même devant le pôle de l\'instruction de Besançon pour tentative d\'assassinat, tandis que trois fusils et une autre grenade ont été saisis à son domicile.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?