Quand les voitures zigzaguent à Montbéliard...

Ce week-end, les policiers de Montbéliard ont eu affaire à deux reprises à des voitures atteintes du \"syndrôme du zigzag\". A chaque fois, les conducteurs ont pourtant juré qu\'ils avaient très peu bu. A croire que les véhicules, à l\'approche du week-end, n\'obéissent plus à leurs chauffeurs!


C\'est tout d\'abord un Audincourtois de 30 ans qui, vendredi soir, s\'est trouvé face à cet étrange problème. Sa voiture zigzaguait dangereusement au milieu des rues de Montbéliard, frôlant régulièrement des plots installés au milieu de la chaussée.
Interpellé par des policiers et placé en garde à vue, cet automobiliste a déclaré que l\'alcool ne pouvait être la cause de sa conduite à risque : il n\'avait bu que \"quatre à cinq verres de whisky chez un ami\".
Le trentenaire avait une autre explication quant à ses embardées intempestives : elles seraient dues à un mauvais équilibrage des roues de sa voiture! Pourquoi pas après tout?

L\'homme a toutefois eu un peu plus de mal à expliquer son absence d\'assurance, sa suspension de permis de conduire et ses 1,06 grammes d\'alcool dans le sang. Sans compter que la situation de ce natif de Bosnie n\'est pas vraiment régularisée.
Son problème d\'équilibre semble bien secondaire face à autant d\'illégalités...


L\'autre conducteur interpellé samedi soir était en fait... une conductrice! Qui est à peu près en aussi mauvaise posture que l\'Audincourtois évoqué ci-dessus, à ceci près que ses papiers d\'identité sont bien en règle.
Cette dame d\'une quarantaine d\'années, au volant d\'une voiture sans permis (son papier rose n\'étant déjà plus qu\'un lointain souvenir...), a été repérée par un policier en civil alors qu\'elle empruntait, en zigzag, une rue à contresens.

Avec 2,74 grammes d\'alcool dans le sang, la dame n\'était plus vraiment en état de conduire, ni même de parler d\'ailleurs. Elle a malgré tout pu expliquer aux policiers qu\'elle n\'avait bu que \"deux ou trois verres de punch\".
Si cette quadragénaire dit la vérité, les verres devaient être gros...


Les deux conducteurs seront convoqués devant le tribunal de Montbéliard respectivement les 11 et 25 mars. A eux de tenter d\'expliquer de leur mieux leurs problèmes \"d\'équilibre\"...


R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?