Franche-Comté / France : Quand on aime, on ne compte pas

Prévue à l\'origine pour le 6 janvier et repoussée en fin de compte ce lundi, c\'est donc en pleine période de soldes qu\'elle prend symboliquement effet : nous voulons bien sûr parler de la nouvelle hausse des prix du tabac ! La troisième en 15 mois.

Désormais vendus 20 centimes plus chers qu\'auparavant (et 80 de plus qu\'en octobre 2012), les paquets de cigarettes atteignent ainsi les 6,50 € en \"entrée de gamme\"... pour peu qu\'il y ait vraiment lieu de distinguer la \"qualité\" des clopes Chesterfield et Marlboro. Ces dernières étant maintenant affichées à 7 €.

Pas en reste, le tabac à rouler augmente quant à lui de 50 centimes, après une précédente hausse de 40 centimes en juillet dernier. Un choix que le gouvernement justifie par sa « volonté de freiner la vente de ce produit, plus consommé par les jeunes ».

« Un objectif de santé publique » qui permet à l\'Etat de récolter 80 % des recettes liées au tabac, dont le nombre de paquets vendus en France n\'a fait que dégringoler depuis 2000 (-35 milliards de cigarettes en 13 ans), chutant même encore de 7,7 % cette dernière année... au profit des achats transfrontaliers, qui représentent actuellement entre 15 et 20 % du marché français.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?