Doubs : Quel gâchis

En mobilisant plus de 600 représentants de l'ordre pour son seul département, la préfecture du Doubs s'attendait à battre des records d'infractions sur les routes, en ce long week-end de la Toussaint également synonyme de retours de vacances. Une occasion en or comme il ne s'en présente que trop rarement… mais qui, hélas, n'aura pas forcément tenu ses promesses.

Face aux 297 excès de vitesse enregistrés il y a deux semaines par un nombre plus restreint de 439 gendarmes et policiers, seuls 167 l'auront été ce coup-ci. Une désillusion d'autant plus cuisante qu'une centaine de points de contrôle supplémentaires avaient été mis en place pour l'occasion. Mais on suppose que le pire dans cette histoire restera la frustration d'avoir effectivement vu défiler quantité de voitures… au train de sénateur d'un trafic bien souvent surchargé.

Pas plus en veine avec les amateurs de boissons, les hommes en bleu n'auront adressé que 23 procès-verbaux pour alcoolémie durant ces trois jours. Soit un modeste total de 190 infractions auxquelles un ratio plus raisonnable de 15 rétentions du permis de conduire et 27 immobilisations de véhicules aura toutefois été associé.

N'en reste pas moins que la déception doit être grande… et que le prochain week-end du 11 novembre s'annonce d'ores et déjà comme une séance de rattrapage.

C.R
Publié le mardi 5 novembre 2013 à 09h27

Confirmez-vous la suppression ?