Quiproquo et incompréhension autour de l\'installation de gens du voyage près de Morteau

La région de Morteau connaît depuis quelques semaines des tensions suite à l\'installation de quelques caravanes à Montlebon (25).

En effet, une douzaine de caravanes se sont installées sur un terrain privé de la commune.

Rien à voir donc avec les débordements qu\'on voit parfois dans les grandes villes où plusieurs centaines de véhicules défilent et s\'installent là où ils peuvent faute d\'emplacement réservé suffisamment grand. En particulier à Besançon.

Pourtant, l\'exaspération gagne les autorités locales. Les gens du voyage devraient, en effet, s\'installer dans l\'aire qui leur est réservée près de Morteau.

La maire a déposé plainte auprès de la gendarmerie, car des personnes utilisaient l\'eau d\'une bouche réservée aux pompiers pour laver leur linge. Naturellement, aucune suite n\'a été donnée par la gendarmerie.

Mais que dit la loi en matière d\'accueil de ces caravanes ?

D\'après une étude de législation, « L\'obligation de mettre à la disposition des gens du voyage une ou plusieurs aires d\'accueil incombe à toutes les communes qui figurent au schéma départemental, c\'est-à-dire à toutes les communes de plus de 5 000 habitants, mais aussi à d\'autres, plus petites. »

Mais, Montlebon faisant partie de la communauté de commune du Val de Morteau, c\'est bien l\'aire de Morteau qui devrait être utilisée. Cependant, les gens du voyage stationnés à Montlebon refusent de s\'y installer car une autre communauté rivale serait déjà installée à Morteau...
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?