Doubs : Razzia sur les catalyseurs

Fut un temps pas si lointain où, en Franche-Comté, seul le Pays de Montbéliard semblait devoir payer les "pots cassés" pour le vol de catalyseurs d'échappement automobile.

Une pratique démocratisée fin 2012 au cœur de la Cité princière mais aujourd'hui davantage étendue aux autres grandes agglomérations du Doubs, où l'on recense depuis le début de l'année un total de 103 cas de chapardage de ce type, principalement sur des véhicules de marques Peugeot et Citroën.

Si Montbéliard reste la leader incontestée de la discipline avec 60 % de vols exprimés, le Grand Besançon et Pontarlier tendent en effet désormais à lui disputer son monopole, en enregistrant respectivement 25 et 15 % de "parts de marché" sur cette période.

Une progression que l'on devrait essentiellement à des bandes organisées venues des pays de l'Est, et motivées par la revente des métaux rares que contient en infimes quantités l'objet de leurs larcins.

A 30 euros le gramme de platine, on le croira bien volontiers.

C.R
Publié le jeudi 4 juillet 2013 à 16h58

Confirmez-vous la suppression ?