Retraites: deux permanences de l'UMP "murées", dont celle de Besançon

La permanence du sénateur de la Meuse et président du groupe UMP du Sénat, Gérard Longuet, à Bar-le-Duc, et celle de la fédération départementale UMP du Doubs, à Besançon, ont été "murées" vendredi par des opposants à la réforme sur les retraites, selon des sources policières.

A Bar-le-Duc, un groupe emmené par des syndicalistes a édifié sommairement un mur en parpaings devant la porte de la permanence de M. Longuet, comme le montre une vidéo réalisée par "UNSA55" visible sur Youtube.
L'action a été menée quelques heures avant l'adoption par le Sénat de la réforme.
"En France, aujourd'hui, il est plus facile de se faire entendre par un mur, que par le Président de la République. Dont acte... ", dit le générique de la vidéo.

A Besançon, les manifestants, dont des syndicalistes (CGT, CFDT, FO, Sud) et des lycéens, ont collé des étiquettes disant: "local fermé pour insalubrité sociale".
Le secrétaire départemental de la fédération UMP du Doubs, Michel Vienet, a porté plainte vendredi soir auprès du commissariat de police de Besançon "pour les dégradations de la porte d'entrée et de la serrure, causées par le ciment, et pour les insultes qui ont été proférées par les lycéens contre l'UMP et contre le président de la République Nicolas Sarkozy", a-t-il déclaré à l'AFP.

Les permanences de deux organisations patronales, le Medef et la CGPME, avaient été murées à Metz il y a une dizaine de jours.

L. L.
Publié le samedi 23 octobre 2010 à 14h08

Confirmez-vous la suppression ?