Belfort : Revers de claques

Fut un temps où devenir policier était un rêve que nourrissaient quasiment tous les petits garçons quand on leur demandait ce qu\'ils voulaient faire dans la vie. Si certains font encore perdurer la tradition, il semblerait que la cote de popularité des forces de l\'ordre auprès de la jeunesse ne soit plus vraiment la même aujourd\'hui.

Dans un sens, on pourrait dire qu\'elle a pris un sérieux coup de plomb dans l\'aile. Ce qu\'un bambin d\'à peine 8 ans aura justement tenté d\'exprimer à sa manière dimanche après-midi à Belfort, en arrosant de cailloux avec un copain la voiture d\'une patrouille de police qui passait par là.

Un geste symbolique fort, à n\'en pas douter ! Mais peut-être pas autant que la double torgnole que l\'enfant frondeur prétendra avoir reçu en retour de la part des agents, après avoir été coursé et conduit au commissariat.
Joue rouge à l\'appui, telle est en tout cas la version qu\'il livrera à sa maman, venue le récupérer en fin de journée.

Une juste correction ? Non, plus une « grosse erreur » pour la mère de l\'intéressé qui, devant le refus des policiers à reconnaître leur « acharn[ement] » supposé, a depuis décidé de déposer plainte.

Autant dire que si les faits sont avérés, ce n\'est pas avec ça que le pauvre petit ange se réconciliera de sitôt avec l\'uniforme.

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?