Doubs : Sans repos ni trêve

Bien qu'ils soient voués à disparaître d'ici quelques années de la surface de la France, les retraités sont à ce jour encore nombreux. Ce que ces habitants d'un petit village de la périphérie de Pontarlier auront semble-t-il oublié l'espace d'un début d'après-midi, en commettant l'impair suprême de… tondre leur pelouse à l'heure de la sieste.

Un sacrilège que l'un de leurs voisins, en retraite depuis peu mais déjà habitué à digérer la bouche ouverte devant le JT (quand d'autres se font bercer par les séries allemandes), n'aura pas du tout apprécié… et ce n'est rien de le dire !

Car depuis, chaque fois qu'une opportunité se sera présentée, le sexagénaire à la rancune insatiable n'aura jamais manqué d'entrer en conflit avec ses voleurs de sommeil, finalement contraints de dresser une palissade entre leurs deux propriétés pour tenter d'avoir la paix.

Ce qui, bien sûr, était encore sous-estimer le profond entêtement de cette marmotte enragée, qui prétextait alors un empiétement de 2 cm sur son terrain, pour attaquer les fondations à la bêche, et en filer un coup à sa voisine par la même occasion.

En retour, c'est une consistante condamnation à deux mois de prison avec sursis, mise à l'épreuve, obligation de soins et paiement de dommages et intérêts qu'il aura pour sa part dû encaisser la semaine dernière pour enfin calmer ses ardeurs.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?