Besançon : Sitôt propre, sitôt crade

Alors qu\'on lui avait dernièrement redonné un semblant de pureté, l\'eau du Doubs, dans sa boucle bisontine, a retrouvé ce week-end son allure familière de profond dépotoir ! Non pas en raison de nouveaux jets de barrières (bien qu\'il n\'y aurait rien d\'étonnant à ce qu\'ils soient toujours d\'actualité) mais à cause d\'un déversement plus inédit de carburant et de substances diverses. Entre 15 et 20 litres, sortis d\'un bateau de plaisance canadien, suite à un dysfonctionnement de pompes de cale…

Survenu hier en début de soirée au niveau de la Cité des Arts, ce regrettable incident aura nécessité l\'intervention des secours nautiques, afin d\'établir un barrage flottant censé « contenir et absorber cette pollution d\'une quantité limitée ».

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?