Siva refuse toujours de rentrer en Inde

Siva Sivasankaran, le vendeur de rose de Besançon, aurait dû quitter la France hier matin. Mais une fois de plus, il a refusé d'embarquer dans l'avion, et il aurait même fait une tentative de suicide afin de rester en France.

L'expulsion de Siva ressemble à un feuilleton en plusieurs épisodes.
Lorsque la préfecture du Doubs a interpellé ce jeune indien à la fin du mois de mai, les bisontins se sont immédiatement mobilisés contre son expulsion.
Peu après, le préfet a révélé quelques éléments de ce dossier qui comporte plusieurs zones d'ombres : Siva a utilisé de fausses identités auprès de la préfecture, il s'est marié en 2008 alors qu'il était pacsé depuis 2005... Bref, il "a triché et fraudé", d'après les mots du préfet lui-même.
La semaine dernière, Siva a été conduit à l'aéroport Charles de Gaulle afin d'être expulsé vers l'Inde. Il a toutefois refusé de monter dans l'avion, et a été reconduit dans un centre de détention parisien.

La dernière tentative d'expulsion aurait dû avoir lieu hier. Mais, tôt le matin, le jeune indien aurait avoué avoir avalé une lame de rasoir et du shampoing.
Au lieu de monter dans l'avion, il a donc été hospitalisé à Meaux. Ressorti de l'hôpital le jour-même, il a ensuite été placé en garde-à-vue au commissariat de Meaux.
Siva doit être jugé aujourd'hui en comparution immédiate pour refus d'embarquer. Il risque 3 mois de prison.

Pendant ce temps-là, la mobilisation continue à Besançon. Des dizaines de militants se réunissent plusieurs fois par semaine devant la préfecture du Doubs afin de manifester leur soutien à Siva.

R. Hingray
Publié le mercredi 30 juin 2010 à 13h55

Confirmez-vous la suppression ?