Sursis pour une mère de famille de Besançon

Une mère de famille qui avait agressé et insulté le principal du collège de sa fille a été condamnée à six mois de prison avec sursis et à 750€ de dommages et intérêts.

L\'affaire remonte au mois de mai 2010. Une adolescente scolarisée en 3e dans un collège de Besançon avait été exclue temporairement parce qu\'elle jouait avec son téléphone portable en cours. Son enseignante avait voulu lui confisquer l\'appareil, mais la jeune fille avait refusé de le lui donner.
À peine au courant de la punition, la mère de la collégienne s\'était rendue dans l\'établissement afin de rencontrer le principal, qu\'elle avait bousculé et insulté.

Cette femme de 38 ans était jugée pour \"outrages\" et \"violences contre une personne chargée d\'une mission de service public dans un établissement scolaire\".
Elle a présenté ses excuses et a expliqué que sa \"fille n\'était pas la seule à avoir des problèmes avec cette prof qui se moquait d\'elle et lui tirait les oreilles\". Le procureur a toutefois estimé que plutôt que de s\'en prendre au principal ou à l\'enseignante, cette mère de famille aurait du \"faire la leçon\" à sa fille : \"Si les parents se comportent de la sorte il n\'est pas étonnant que les enfants suivent le même chemin\".
La Bisontine a été condamnée à six mois de prison avec sursis et 750 euros de dommages et intérêts.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?