TGV Besançon Auxon ça promet !

Ca promet… déjà 15 minutes de retard pour le coup d\'envoi donné à la course à pied organisée pour l\'inauguration de la navette Besançon Viotte – Auxon Gare TGV.

L\'intention est louable; permettre aux coureurs à pied de parcourir et découvrir les 12 kilomètres qui relient La gare Viotte à la nouvelle gare « Besançon Franche Comté TGV » sur la voie encore en construction mais déjà nivelée. Du bonheur pour les joggeurs et une aubaine pour le service de communication.

Seulement voilà, le coup de sifflet (oui on était vers la gare) du départ à retenti 15mn en retard par rapport à l\'heure prévue. Les 200 sportifs (et pas 400 comme il a été claironné au micro et dans le presse papier) qui patientaient au froid se sont finalement élancés tel un magnifique troupeau de Montbéliarde.

12 Km plus loin, au finish, une collation attendait les coureurs comme à l\'accoutumé sur ce type de manifestation mais là c\'était un peu juste : raisin sec et eau.
M\'enfin, on est pas venu là pour la gastronomie nom de Zeus !

Vous avez dit correspondance !
Pour le retour au centre ville, des navettes ont été prévues. Oui, le sportif veut bien faire l\'allé, mais pas le retour. Allez comprendre !
Seulement voilà le premier bus dépose les coureurs sur le parking du Carrefour Valentin et là, ils doivent attendre (en short et tee-shirt trempés de sueur) la fameuse « correspondance » qui viendra les chercher « environ dans une heure » pour faire les 5 derniers kilomètres les séparant du centre ville. La plupart des coureurs ont arrêté les rares voitures qui passaient ce dimanche dans la zone commerciale plutôt déserte pour se faire prendre en stop et retourner au centre ville.

Ah oui, l\'inscription pour la course c\'était 5 Euros !

Alors si les organisateurs s\'occupent aussi des trains, ça promet…
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?