Haut-Rhin : Tombent les radars

Si nombreux sont les usagers de la route à nourrir une aversion profonde pour les radars automatiques (toujours stratégiquement placés en zones accidentogènes comme chacun sait), certains l\'expriment parfois avec plus de véhémence que d\'autres, comme en fin de semaine dernière dans le Haut-Rhin où des individus ont employé par deux soirs de suite les grands moyens pour manifester leur courroux vengeur.

Equipés d\'engins de chantier volés, ils auront ainsi exécuté deux radars : l\'un arraché à l\'aide d\'un câble relié à un véhicule lourd, l\'autre déraciné par une pelle mécanique à la seule force du godet. Une méthode tapageuse mais cependant assez discrète pour ne pas avoir inquiété les auteurs des faits, disparus sans ranger leurs jouets.

Qualifiée d\' « intolérable » par la préfecture du département, cette double atteinte à des \"biens publics\" valait dès hier le déploiement de techniciens en identité criminelle pour un relevé d\'empreintes, ainsi qu\'un renforcement accru de la surveillance en vue d\'assurer la sécurité des radars environnants.

Bien pire qu\'une mort d\'homme, celle de deux machines à sous.

GéPé
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?