Tonton violeur et amnésique

Un jeune homme de 29 ans originaire de Gray était jugé la semaine dernière par le tribunal de Lure, en Haute-Saône. Il était accusé d\'attouchements et de tentative de viol sur la nièce de son ex-compagne, une petite fille de 8 ans.

A l\'époque des faits, en avril 2007, le prévenu avait reconnu tout ce dont on l\'accusait.
Invité à une fête dans la famille de sa concubine, il était resté dans le jardin avec un groupe d\'enfants. Ce qui n\'a surpris personne : l\'homme étant quatre fois papa d\'un premier mariage, il a l\'habitude des enfants.
Il avait alors proposé à la fille de ses hôtes d\'aller \"faire un tour\". Confiante, la gamine avait suivi son tonton par alliance. Quelques minutes plus tard, elle se réfugiait vers ses parents en pleurant, tachée de sang et de terre.
L\'enfant a d\'abord dit qu\'elle était tombée. Puis, sa tante trouvant étrange l\'emplacement des tâches de sang (au bas du ventre et au niveau des fesses), la petite fille a avoué que son tonton lui avait fait un câlin...
Le soir même, la jeune femme surprenait son compagnon en train de nettoyer discrètement le sang qui avait souillé ses vêtements à hauteur de son sexe. C\'est elle qui a donné l\'alerte à la gendarmerie.

Le suspect a tout d\'abord accusé la fillette d\'\"embobiner\" les enquêteurs : elle l\'aurait provoqué en l\'embrassant et en lui touchant les parties génitales.
Des tests ayant prouvé que le sang retrouvé sur l\'enfant était bien celui de son oncle par alliance, celui-ci a finit par avouer qu\'il ceinturait la fillette lorsqu\'il s\'était mis à saigner. Il avait alors pris peur et avait relâché sa petite victime.

L\'homme ayant tout avoué, le procès aurait pu se passer relativement bien. Sauf qu\'aujourd\'hui, soit deux ans et demi après les faits, le suspect ne se souvient plus de rien! Ni de la fête, ni des \"câlins\" sur la nièce de sa compagne, ni même de sa garde à vue.
Une amnésie qui peut être réelle : le jeune homme était resté deux semaines dans le coma à l\'âge de 14 ans, suite à un accident de la route; il est donc possible qu\'il souffre aujourd\'hui de troubles de la mémoire.
Mais ceux-ci peuvent aussi être feint. Comment savoir?

Malgré cette amnésie qui tombe à pic, et malgré les regrets exprimés par le graylois, le tribunal de Lure l\'a condamné à 30 mois de prison dont 6 ferme. Il devra en outre bénéficier d\'un suivi socio-judiciaire et verser 6000€ de dommages et intérêts à la famille de l\'enfant.

Laure Godey
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?