Trains en Franche-Comté : la SNCF pourrait disparaître rapidement

La loi prévoit que l\'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs sera totale en 2023. À cette date, il sera possible d\'emprunter un train d\'une compagnie différente de la SNCF.

Mais, il est possible que certaines régions décident de lancer plus tôt la concurrence sur leurs lignes régionales.

Ainsi, la Bourgogne-Franche-Comté envisage dès 2019 de faire circuler les trains concurrents à la SNCF. La raison est simple : la SNCF coûte trop cher à la région qui subventionne les TER. Les factures ont augmenté de plus de 30 % en cinq ans...

Des trains privés pourraient embarquer des voyageurs rapidement, notamment sur la future ligne Belfort - Delle (90) ou sur la ligne des hirondelles qui va de Dole à Saint-Claude dans le Jura (39).

Bien sûr, cela n\'arrange pas la SNCF. Mais, la région sera obligée de réduire ses frais. Et, si elle souhaite continuer à assurer les liaisons ferroviaires, elle devra sans doute avoir recours massivement au privé, si l\'opérateur historique ne propose pas quelque chose de plus compétitif.

Du côté de la concurrence, on se dit prêt à déployer les trains dans la région. Pour les usagers, les tarifs pourraient même baisser de 20 % sur les trains privés avec des horaires plus respectés.

Si les nouveaux acteurs ferroviaires respectent leurs promesses, on peut dire adieu à la SNCF qui aura bien du mal à lutter !
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?