Tramway de Besançon : les Verts veulent sauver les arbres... mais pas l\'architecture!

Le conseil municipal de Besançon se scinde en deux : d\'un coté, il y a le maire, Jean-Louis Fousseret, qui voudrait faire passer le futur tramway par les quais et qui a pour cela l\'intention d\'abattre 30 à 50 platanes protégés.
De l\'autre côté, il y a les élus Verts, qui refusent que l\'on touche à ces platanes, et qui préfèreraient que le tramway passe par le centre ville comme cela était prévu à l\'origine. Et tant pis pour les bâtiments anciens qui seront défigurés par les fils électriques, du moment que les platanes sont sauvés, le reste importe peu!

Les écologistes bisontins viennent de publier un communiqué, dans lequel ils donnent leur avis au sujet d\'un tramway qui fait couler beaucoup d\'encre.
Bien qu\'\"attachés au projet de tram\", les Verts restent sceptiques quant au bien-fondé d\'un tracé par les quais \"qui a l\'heure actuelle n\'a nullement fait les preuves d\'une plus grande pertinence que le tracé en centre ville. Rappelons-le, le tracé par les quais sera plus coûteux, transportera moins de passagers, et entrainera la désertification commerciale d\'une grande partie de la Boucle.\"

C\'est pourquoi les Verts souhaitent que le tracé par le centre-ville soit réétudié. Souvenez-vous, cette solution avait été rejetée par l\'Etat qui ne souhaitait pas que des fils électriques viennent enlaidir les bâtiments anciens de la Boucle.
Les élus écologistes ne semblent toutefois pas enclins à tenir compte de ce refus. Ils ne veulent pas \"accepter sans broncher le diktat des services de l\'Etat et son incohérence : comment expliquera-t-on aux Bisontins qu\'on renonce au passage au centre-ville sous la pression d\'un préfet qui ne veut pas voir de fils électriques au nom de la préservation d\'un patrimoine non encore classé et qu\'on accepte de porter atteinte en tout connaissance de cause à un patrimoine urbanistique, paysager, végétal dans un secteur sauvegardé ?\"

Le tracé définitif du tramway ne devrait être adopté qu\'à la fin de l\'année 2010. Voilà qui laisse tout le temps aux élus bisontins de débattre sur le sujet.
Choisiront-ils de préserver les platanes ou l\'architecture? Quel suspens...

Rédaction : R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?