Trenal (39) : Un cadeau empoisonné

Coutumier des entourloupes téléphoniques de jour comme de nuit, le SAMU de Lons-le-Saunier reniflerait-il les embrouilles à des kilomètres ? Une chose est sûre, en envoyant à sa place les pompiers au domicile de ce trentenaire mal dans sa peau, il se débarrassait hier d'un certain fardeau.

L'homme, plus fringant qu'il ne l'avait laissé entendre lors de son appel de détresse, aura en effet réservé un accueil plutôt inattendu aux secouristes de substitution, venus s'enquérir peu après 21 heures de son état de santé.
Plus très inspiré à l'idée de leur laisser franchir le pas de sa porte, il parvenait sans peine à les refouler, arme à la main et alcool dans le sang.

Pas contrariants mais têtus, les hôtes éconduits décidaient alors de faire appel à la gendarmerie pour faire entendre raison à l'individu lunatique, retranché dans son pavillon.

23h30 et deux heures de négociations infructueuses plus tard, une percée à l'intérieur de l'appartement offrait finalement aux militaires le spectacle attendrissant d'un homme, endormi dans son lit comme si de rien n'était.

Sans doute frustrés par ce soporifique épilogue, les pompiers n'auront étrangement pas permis au propriétaire des lieux de finir sa nuit. Passé le réveil en fanfare, il était conduit à l'hôpital de Lons.

C.R
Publié le mercredi 19 décembre 2012 à 16h09

Confirmez-vous la suppression ?