Besançon : Trois plus un en prime

Sorti de prison en juin dernier après y avoir passé 6 mois pour refus d\'obtempérer et défaut de permis, le jeune homme de 18 ans qui, ce mardi, n\'avait pas plus été d\'avis de rendre sans broncher aux policiers bisontins les clefs d\'une voiture volée, était hier présenté à deux juges d\'instruction.

A nouveau blâmé pour son mépris de l\'autorité, c\'est moins banalement que cet élève du lycée Jules Haag se sera vu signifier sa mise en examen pour « mise en danger de la vie d\'autrui » (la scène s\'étant déroulée non loin d\'un établissement scolaire à l\'heure de la sortie des classes) avec « tentative d\'homicide aggravée sur un dépositaire de l\'ordre public ». Un second point contesté par l\'accusé, qui, pour le reste, n\'aura pas eu son mot à dire quant à la volonté du parquet d\'obtenir son placement en détention provisoire.

Egalement entendus, ses deux passagers devraient pour leur part être poursuivis pour vol et recel de vol… au même titre qu\'un troisième complice de 19 ans, impliqué dans la disparition du véhicule, dérobé le mois dernier à son propriétaire de Moirans-en-Montagne, sous la menace d\'une arme. Là encore, le parquet se sera prononcé pour un placement en détention. Exception faite du seul mineur de la bande, prochainement placé sous contrôle judiciaire.

A noter que pendant ce temps, suite à ce rodéo urbain mais surtout aux agressions du week-end dernier, une réunion de crise sur les questions de sécurité se tenait également à Besançon, avec en ligne de mire le renforcement des patrouilles et contrôles de police (au centre-ville), la lutte contre la surconsommation d\'alcool, ou encore le déploiement du dispositif de vidéoprotection. Des mesures dont l\'état d\'avancement fera l\'objet d\'un premier bilan à la mi-novembre.

D\'ici là, vous seriez bien inspiré de rester chez vous… Et encore.

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?