Besançon : Un amour dévorant

Si « Les dents de la mer » ont marqué de leur empreinte le cinéma hollywoodien, « Les dents du père (et mari) » devraient quant à elles laisser leur trace dans l\'histoire des faits divers de la capitale comtoise, où il ne nous semble pas qu\'un homme se soit déjà rendu coupable de morsures sur sa propre femme et l\'un de ses enfants…

Remontant au 24 mai dernier, cette grande première est à mettre au crédit d\'un ancien militaire de 23 ans, originaire de Mayotte, que les forces de l\'ordre bisontines ont en effet interpellé ce jour-là dans le quartier Planoise pour avoir sorti les crocs en plus des couteaux. Mais pas tant pour faire du mal à sa petite famille que pour lui témoigner tout son amour. Tout du moins à l\'en croire.

En garde à vue, ce fou furieux expliquait effectivement avoir menacé de planter son épouse… en réponse à ses prétendues envies de suicide qu\'elle n\'arrivait pas à concrétiser. Et s\'il l\'avait ensuite mordue sauvagement à l\'oreille, c\'était par pure tendresse. De la même manière qu\'il avait déjà croqué la pommette de son nouveau né de 9 mois quelque temps plus tôt. « C\'est ce que je fais tout le temps, c\'est dans ma nature, j\'ai juste collé les dents, c\'est le bisou de Dieu ! »

Ni présent ni défendu ce mois-ci lors de son procès, il a fait l\'objet d\'un mandat d\'arrêt en vue de purger 12 mois de prison.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?