Grand Besançon : Une vraie mauvaise idée

Casser pour réparer, en voilà un drôle de concept ! Enfin… drôle… pas tant que ça pour les propriétaires des 22 voitures que ces deux tourtereaux d\'une vingtaine d\'années avaient endommagées à la chaîne (mais à coups de pierre et de barre de fer) dans la nuit du 30 au 31 mai derniers sur le plateau de Saône... en vue donc de trouver à l\'intérieur de quoi payer la remise à neuf de leur propre véhicule, avec lequel ils venaient de se planter.

Car oui, c\'est ce qu\'a timidement expliqué mercredi dernier la conductrice de 25 ans à la barre du tribunal correctionnel de Besançon : « on s\'est dit qu\'il allait nous falloir de l\'argent pour remplacer le rétroviseur et que pour en trouver, on n\'avait qu\'à voler des objets dans des voitures et les revendre ». En l\'occurrence, quelques rares biens de valeur, mais aussi et surtout des gilets fluorescents et livrets d\'entretien. Bref, pas de quoi récolter beaucoup de pèze.

Inversement élevé, le montant des dommages et intérêts a été évalué à plusieurs milliers d\'euros. Somme que les deux mis en cause ont tout naturellement été condamnés à rembourser, en plus d\'écoper de 8 mois de prison. Avec sursis pour Madame, mais ferme pour Monsieur, absent lors de l\'audience.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?