Jura : Un arrêté en toc ?

En ces temps où fusils et pistolets ont tendance à fleurir dans les quartiers sensibles, la Préfecture du Jura s'est engagée dernièrement à « s'inscrire dans la volonté gouvernementale de maîtriser la prolifération d'armes sur le territoire national ». Mais pas forcément comme on pourrait s'y attendre.

Car s'il y a bien eu signature d'un arrêté allant dans ce sens, celui-ci concerne les armes… factices, tels donc les imitations et les jouets pour enfants, dont le port est désormais formellement interdit dans les lieux publics de l'ensemble du département.

A quoi cela rime-t-il ? On cherche encore…

.
Publié le jeudi 26 mars 2015 à 11h25

Confirmez-vous la suppression ?