Besançon : 100 % lâche

Quand y'en a pour une, y'en a pour deux (autres) : tel est l'adage qu'un Bisontin peu fréquentable a mis en pratique à sa manière, dans la nuit de lundi à mardi. Tout d'abord en molestant une jeune femme à l'arrêt de tram du quai Veil Picard, puis en passant à tabac deux militaires en civil, venus prendre la défense de la malheureuse.

Vous dites ? Il devait être sacrément balèze pour corriger de la sorte deux solides troufions ? Eh bien… non, pas plus que ça. Simplement aura-t-il pu compter sur plusieurs copains loubards pour sortir de l'ombre au bon moment et lui prêter main forte.

Disparus dans la foulée, ils sont depuis une bonne demi-douzaine à avoir été interpellés… avec leur chef de file présumé : un jeune homme d'une vingtaine d'années déjà connu pour des faits de violence.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?